top of page

Tanglefolie 2021 jour 7 : Foehn

« Dis-moi dix mots qui (ne) manquent pas d’air ! »

Semaine de la langue française et de la francophonie Ludivine Schott Zentangle Tanglefolie

Les consignes du jour

Un mot : Foehn

Tangle : Hurakan / déconstruit par Carole Ohl Suggestion : Imagine-toi à la montagne et le foehn souffle, que se passe-t-il ? Est-ce que cela change ta ficelle ? Est-ce que cela change l’échelle du dessin ? Qu’as-tu envie de rajouter sur ta tuile aujourd’hui ?


Une vidéo réalisée par Ingrid (Atelier Idehem) pour te montrer comment dessiner Hurakan.


Le guide-compagnon (fichier PDF) de Tanglefolie, que Juliette, Ingrid et moi nous t'offrons.


Ma participation à l'aventure Tanglefolie

Foehn est le vent d’été venu des Alpes qui a la réputation de rendre fou.


Dans la mythologie Maya, Hurakan est une divinité qui a participé à la création du monde.

Le mot « ouragan » (ou hurricane en anglais) tirerait son origine de ce dieu du vent, de la tempête et du feu.


Je crois que ma tuile du jour parle d'elle-même : des tourbillons, un ouragan. Le tangle Hurakan était une évidence pour le thème du 7e jour. Et puis, j'adore les spirales ! J'ai également joué avec l'effet "dessus-dessous", une des bases de la méthode Zentangle.


Un peu de poésie


Les vents les plus délicieux

Les vents les plus délicieux

Parfument la terre et les cieux

De la douceur de leur haleine,

Ils musquent les œillets, les roses, et le thym,

Ils embaument la plaine,

Et couronnent de lys ce glorieux matin.

Ils vont sécher les habits verts

Des prés que l’Aurore a couverts

De ses plus précieuses larmes,

Et ne peuvent souffrir que la face des fleurs

A ce jour plein de charmes

Ait son éclat terni d’une espèce de pleurs.

- Poème de Hus Du Bois


Guitare (extrait)

Gastibelza, l’homme à la carabine, Chantait ainsi: Quelqu’un a-t-il connu doña Sabine ? Quelqu’un d’ici ? Dansez, chantez, villageois ! la nuit gagne Le mont Falù. – Le vent qui vient à travers la montagne Me rendra fou ! [...] - Victor Hugo, Les rayons et les ombres


Ce poème a été adapté en chanson par Georges Brassens, Gastibelza (L'Homme à la carabine)

Le vent qui « rend fou » pourrait se rapporter à l'effet de Foehn lié au relief de haute montagne et qui en raison des sauts de température qu'il génère peut « rendre fou » les hommes comme les bêtes.

Victor Hugo, Brassens, place au patrimoine français 🇫🇷


A toi de libérer ta créativité !

  1. Si tu participes au défi, je t'invite à t'exprimer en commentaire tout en bas de cette page : qu'est-ce que t'inspire ce septième jour ?

  2. Partage ta tuile sur les réseaux sociaux avec le mot-dièse #tanglefolie et aussi si tu le souhaites #dismoidixmots #slff #francophonie

  3. Ajoute ta tuile à la mosaïque pour construire une œuvre collective ! Demande-moi l'accès ici https://pin.it/6f3lF0l Toutes les tuiles apparaîtront dans l'encart ci-dessous au fur et à mesure des partages. J'ai hâte de voir vos créations.


Amuse-toi ! Un vent de folie plane sur Tanglefolie.

A demain pour la suite...

Ludivine

CAE CLARA Ludivine Schott Zentangle

305 vues2 commentaires

2 commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
Yasmine
Yasmine
17 mars 2021

Le Fœhn ... un vent que je connais bien ayant grandit en Suisse, chaud, puissant, étourdissant, parfois destructeur.


J'aime

Claudie Sierra
Claudie Sierra
17 mars 2021

Jour 7 - Fœhn, motif hurakan - motif de maintenant, mistral soufflant très fort : tenir ferme le crayon, retenir la tuile des coups de vent. Le tracé est serré, pressé, spiralé... je reste ancrée au sol pour ne pas voler...

J'aime
© Tous droits réservés
bottom of page