top of page

Quand Tripoli devient l'amour de ma vie

Dernière mise à jour : 4 mai

La saison des coeurs a commencé début février, le mois de la Saint Valentin. Je n'ai jamais été très attirée par cette forme, peut-être pour rejeter une part de moi trop romantique. Parce que vous savez... une femme si elle aime les coeurs, les histoires d'amour, elle n'est pas crédible, elle est fragile, idéaliste, etc. Mon censeur intérieur m'a toujours répété cela afin que je devienne une femme indépendante, moins sensible (quoi, moi sensible ?!). J'ai arrêté de croire aux histoires de princesses très jeune, et pourtant je raffole toujours des comédies romantiques (Dirty Dancing, la première histoire d'amour à avoir fait chavirer mon cœur d'adolescente. Pour le plaisir, le final du film et la scène de danse mythique). Parce que l'amour c'est au coeur de l'humanité, non ? Alors fêter l'amour oui, mais tous les jours !

« L’art naît de l’amour, du talent et de la concentration, dit-il. L’amour permet de lâcher prise : on ne garde rien pour soi, on se laisse aller et on se laisse traverser. Le talent se travaille : il faut pratiquer son art chaque jour pour progresser. Enfin, l’art, comme la méditation, requiert beaucoup de concentration. Il faut être pleinement présent à soi-même et à ce qu’on fait. »

(Je ne connais pas l'auteur de cette citation, contactez-moi si vous savez)


Valentin qui es-tu ?

Le 14 février on célèbre la Saint-Valetin. Mais pourquoi cette fête est-elle celle des amoureux ? Au-delà d'un coup marketing, le National Geographic vous dira cela mieux que moi : https://www.nationalgeographic.fr/histoire/pourquoi-celebre-t-on-la-saint-valentin

Moi qui n'aimais pas cette fête trop commerciale à mon goût, j'ai reçu un message fort il y a 23 ans. Ce jour-là je recevais une lettre de mon chéri qui avait décidé de me déclarer sa flamme par écrit. Depuis, le 14 février est une date importante dans notre histoire et on en rigole.


Le cœur, symbole de l'amour

Dans mes ateliers et mes cours d'Expression primitive, je parle souvent des symboles. Aujourd'hui j'ai décidé de faire quelques recherches sur le cœur.

Le pictogramme n'a pas grand-chose à voir avec l'organe qu'il représente. La première image d'un cœur moderne se trouve dans une enluminure du 13e siècle. Le cœur ressemble plus à une poire ou à une pomme de pin. Le symbole du cœur s'inspire en fait du monde végétal et pas de l'organe car l'anatomie humaine est un mystère au Moyen-Age et la dissection est un tabou pour la religion. Dès l'Antiquité romaine, on utilise l'image de la feuille de lierre pour déclarer son amour. Cette plante vigoureuse est synonyme de longévité. Côté germanique, on lui préfère le tilleul, dont l'écorce sert à faire des cordages (symbole de l'attachement). Notre cœur moderne serait donc le descendant de ces deux feuilles.


Coeur avec le tangle Tripoli
#ZentangleTurns20 #FromTheHeart24

Quand j'ai vu la vidéo de Molly et Julie (Zentangle Inc) hier soir, cela m'a donné très envie d'essayer cette ficelle cœur. Hé hé ! La magie de la méthode Zentangle qui te donne envie d'explorer une forme qui ne t'attire pas au départ ;) Et bien j'ai adoré. Tellement que je vous en parle ce soir.


J'ai préféré explorer la proposition de Julie avec le tangle Tripoli. C'est un enchevêtrement qu'appréhendent souvent les débutants. Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas dessiné.

J'ai aimé le tracer de manière plus organique, plus proche du règne végétal. J'ai dessiné de manière fluide et intuitive, en remplissant petit à petit l'espace sur le papier, une séance après l'autre (j'ai commencé hier soir et fini cet après-midi). J'étais à chaque fois dans mon flow, l'état méditatif des artistes ou des sportifs. J'ai pris un grand plaisir à l'étape de l'ombrage avec plusieurs techniques que j'utilise de plus en plus souvent. Il faut dire que j'en ai profité pour tester un nouveau papier que vous trouverez prochainement dans ma boutique sous forme de tuiles mais aussi de carnets. Il a des faces feutrées tellement agréables pour l'ombrage ou l'usage des crayons de couleur qu'il nous donne envie de revenir à notre pratique Zentangle tous les jours. Je vous en parle bientôt :)

Il est enfin venu ce jour où Tripoli est devenu mon meilleur ami ! Je me sens prête à donner et recevoir beaucoup d’amour.



Je vous invite vous aussi à suive cette vidéo. En dessinant à l'intérieur de cette ficelle, vous penserez peut-être à ce qui remplit votre cœur. Si vous n'avez pas de tuiles "5 by Phive", un nouveau format, vous pouvez découper comme moi un papier épais ; chaque côté mesure 5 pouces (12,7 cm). Ce format est très agréable à utiliser, je pratique beaucoup dessus en ce moment.


A toutes celles qui préfèrent le noir au rose.


Chaleureusement,

Ludivine


Atelier en cours



Cycl'Opus n° 2

J'ai tourné la 3e vidéo du Cycl'Opus n° 2 aujourd'hui, la tuile Opus prend forme :)

Au programme, une ficelle géométrique inspirée de l'art médiéval, des fragments, le tout en noir et or.


Il est encore temps de nous rejoindre si ce projet vous appelle. Les vidéos restent accessibles un an après la réception du lien de connexion.





142 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
© Tous droits réservés
bottom of page