Positive sketching ou la pensée visuelle positive

Le livre Positive sketching : comment la pensée visuelle positive peut contribuer à votre bonheur... et à celui des autres est sorti en librairie récemment, en octobre 2019. J'en avais eu un aperçu à la 3e édition de l'International Sketchnote Camp lors d'une présentation animée par les auteurs, Philippe Boukobza et Isabelle Pailleau, deux personnes incontournables dans leur domaine respectif, la pensée visuelle et la psychologie positive.

Philippe est d'ailleurs un de mes mentors, il m'a initiée aux outils de la pensée visuelle. Sa formation m'a énormément apporté sur le plan théorique, pratique mais aussi humain. Quel bonheur d'apprendre, portée par l'enthousiasme communicatif d'un formateur bienveillant !

Lorsque j'ai découvert le positive sketching, j'ai immédiatement trouvé des similitudes avec la méthode Zentangle®. Intriguée, j'ai voulu en savoir plus en lisant l'ouvrage et en interviewant les auteurs. En quelques questions, plongeons dans cet univers joyeux et positif !

Couverture du livre et exemples de positive sketching de Philippe Boukobza et Isabelle Pailleau

Vous, en quelques mots ?

Philippe

Facilitateur visuel, mon rôle est d’aider les personnes et les entreprises à atteindre leurs objectifs grâce à des méthodes et outils visuels. Des outils comme le mind mapping, le sketchnoting, la facilitation graphique et bien d’autres encore! Je suis passionné par ces approches, fais de la veille sur le sujet et partage mes découvertes sur plusieurs blogs en français, espagnol et anglais.

Isabelle

Psychologue du travail et des apprentissages, j’utilise les outils de pensée visuelle pour aider les petits ou les grands, à l’école ou au travail, à trouver leur propres manière d’apprendre, de travailler et de collaborer. Que ce soit le mind mapping, le sketchnoting, la facilitation graphique ou autres templates, j’aime ce qui permet à chacun de comprendre visuellement ce qui peut difficilement être compris avec trop de blabla.


C’est quoi le positive sketching ? Un nouveau concept, un outil?

Philippe

Je dirais que c’est une manière d’utiliser les outils visuels, à la main, pour booster les sentiments positifs, l’épanouissement et en fin de compte la réussite. Le Positive Sketching est aussi un concept nouveau dans la mesure où il s’appuie sur les dernières avancées en sciences cognitives (par exemple sur l’importance des mots que nous utilisons) et en pensée design. Il reconnaît le plaisir, les émotions positives et le jeu comme des moteurs à la réalisation.

Isabelle

Je partage bien sûr la définition Philippe et j’ajouterai que le positive sketching est aussi une démarche de développement individuel et collectif. En utilisation personnelle, il permet de se centrer, comme une forme de méditation, et donc d’en ressentir tous le bénéfices. En utilisation collective, il simplifie les échanges et permet de créer une dynamique positive dans la collaboration.


Qu’est-ce qui vous a mis sur la voie de cet outil / cette approche ?

Philippe

Cela fait des années, tant Isabelle que moi, que nous observons, en nous-mêmes et autour de nous, que la pensée visuelle provoque très souvent des changements positifs, et nous avons cherché à comprendre pourquoi. Ce qui nous a mis sur la voie du Positive Sketching, c’est une recherche sur les leviers, avec les outils visuels, qui favorisent ces émotions positives, l’épanouissement et les situations de réussite.

Isabelle

C’est l’utilisation régulière du sketchnoting et du sketching qui nous a permis de constater que cela avait une influence sur notre vision du monde qui devenait plus positive et/ou qui nous permet aussi de prendre de la distance sur des sujets plus complexes. C’est un cercle vertueux. Le plaisir que procure cette pratique nous encourage à la pratiquer régulièrement et nous en tirons les bénéfices.


Il y a même un manifeste !

Philippe

Tout à fait ! Nous avons voulu marquer un point de départ, donner un cadre, à cette nouvelle façon de se servir de la pensée visuelle. En sept points, le manifeste du Positive Sketching explique avec clarté le concept.

Isabelle

Le manifeste était important pour expliquer qu’il ne s’agit pas d’un simple outil ou d’une mode mais d’une vraie vision du monde, un parti pris.


Vous pratiquez le positive sketching quotidiennement ? A quelles occasions ?

Philippe

Dans la prise de note et où je veille à utiliser des symboles, des mots et des structures liées au Positive Sketching. Chaque jour j’allège aussi ma charge mentale avec la carte à bulles. Je pratique aussi le Positive Sketching en réalisant des visuels pour des clients, comme des sketchnotes à forte charge positive. Enfin lorsque j’interviens en tant que facilitateur visuel, je mets en oeuvre l’approche positive sketching dans le choix des mots et des métaphores.

Isabelle

Je prends des notes, j’organise mes activités (comme une autre version de la fameuse to-do list), je dessine tous les jours un petit dessin d’humeur positif. J’utilise le mind mapping pour mes consultations et le sketchnoting quand j’assiste à des conférences, des formations ou quand je lis un article. J’allège mon cerveau avec la carte à bulles également. Je crée des supports de cours en utilisant des symboles et des images positives et je présente mes propositions commerciales sous cette forme.


Vous accompagnez le lecteur pas à pas dans un processus créatif pour qu’il se connecte à ses sources d’enchantement. En quoi est-ce bénéfique ?

Philippe

C’est une reconnexion à soi, à ce que nous animons, nous motive, nous donne de l’énergie. Lorsque tu fais resurgir des sources de positivité en toi, tu te renforces en tant que personnalité, tu favorises les émotions positives et aussi ta créativité. Cela aura un impact à long terme en ta faveur. C’est ce qu’ont démontré les travaux de la psychologie positive.

Isabelle

Comme je le mentionnais plus haut, l’utilisation de cette pratique permet de se centrer, de s’apaiser et donc de retrouver une énergie meilleure. Comme la méditation dont on connaît bien maintenant les vertus très bénéfiques pour la santé psychique et physique. En se déconnectant de l’extérieur et se reconnectant à l’intérieur, l’on est vraiment en contact avec soi-même dans une activité positive renforce des sensations agréables et une plus grande créativité.


Voyez-vous des similitudes entre le positive sketching et la méthode Zentangle ?

Philippe

Oui. Ces deux démarches se rejoignent, elles utilisent la main, la créativité, l’introspection et développent l’état de flux (le fameux “flow”). Tant la méthode Zentangle que le Positive Sketching cherchent à valoriser la confiance créative des personnes qui l’utilisent et à améliorer leur qualité de vie.

Isabelle

Je pense que le but est le même. Se centrer, développer la créativité donc se sentir mieux de manière globale.


Le positive sketching, ce n’est pas seulement un outil personnel ? Il se partage et peut être utilisé en entreprise comme modèles de facilitation graphique ?

Philippe

Une fois que nous avons pris conscience de l’importance psychologique des symboles, des mots, des structures, dans nos réalisations, nous apprenons à construire un vocabulaire graphique positif pour la facilitation. Mais aussi , à sélectionner les modèles visuels, les fameux “templates”, qui vont aider à mieux travailler en équipe.

Isabelle

C’est aussi un outil de collaboration. Ce qui vaut pour un individu peut être mis au service du collectif. Créer une grammaire visuelle, un vocabulaire graphique et des modèles positifs, renforce les liens de collaboration et de créativité dans une équipe de travail.


Finalement, à qui s’adresse votre ouvrage ?

Philippe

Notre ouvrage s’adresse à un public large. Son lectorat croise les publics qui lisent des ouvrage sur le développement personnel, la psychologie positive, le coaching, les outils visuels, le bien-être, le management et la pédagogie.

Isabelle

Il s’adresse à tous ceux qui ont envie de mettre de la joie dans leur quotidien. A ceux qui pensent “ne pas savoir dessiner” et qui découvriront qu’il ne s’agit pas de dessin au sens académique du terme mais d’une reconnexion à nos sources d’enchantement.


Feuilleter un extrait


170 vues

© 2020 Croquinotes & Gribouillage | Tous droits réservés.